Aller directement au contenu principal
- Galerie photo - Accessibilité
Taille de caractère : normal ou agrandie Imprimer

Bienvenue sur le site de la ville de Wingen sur Moder

Bandeau

Menu principal du site :
ok
Météo de Wingen Sur Moder Chargement des données météo... En savoir plus
Vous êtes ici : Accueil > DĂ©couvrir > PrĂ©sentation de la ville

Présentation de la ville


Commune du Bas-Rhin,
Arrondissement de Saverne,
Canton d'Ingwiller.IMG_1150

Population
1851 :   841 h
1900 :   834 h
1936 : 1017 h
1962 : 1232 h
1982 : 1550 h
1999 : 1487 h
2007 : 1609 h
actuellement : 1563 h.

Superficie 1738 ha dont 60 à 80 % de forêt.
Altitude 220 m.

Annexes Huhnerscherr, Kohlhutte, Stauffersberg. Maisons forestières du Schweinstich et de la Huhnerscherr.

Wingen-sur-Moder est un village du Parc Naturel Régional des Vosges du Nord situé à 10 km au nord-est de La Petite-Pierre. Le village est situé dans la haute vallée de la Moder. Son ban communal jouxte la limite départementale avec la Moselle. Le ban communal a une superficie de 1738 ha dont plus de 80 % sont occupés par des forêts.

Les limites du territoire sont avant tout naturelles : six cours d'eau tracent les contours du territoire communal : le Schüsselbach puis le Falkenbach à l'ouest, la Moder, le Moosbächel au Sud, le Fischbach à l'Est. Au Nord, la limite est constituée par la ligne de partage des eaux, c'est la limite entre l'Alsace et la Lorraine passant au Breitenstein, à la source "Colonner Brunnen" et au "Dreipeterstein". Seule la pointe Nord-Est sur le "Kaesberg" est une frontière artificielle.

Les terrasses fluviatiles de la Moder, de 10 à 35 m au-dessus du cours actuel de la rivière, portent la majorité de l’agglomération coupée en deux par un remblai d’une vingtaine de mètres de haut. Il porte la voie ferrée Strasbourg-Sarrebruck ouverte en 1895. La RD919 emprunte également la vallée de la Moder.

La vocation de Wingen est d’être un centre industriel qui offre environ deux tiers des emplois du canton de La Petite-Pierre. Les entreprises sont toutes des créations du XXe siècle. La plus importante, la cristallerie Lalique, a été fondée en 1909 à Combs-La-Ville en Seine-et-Marne, par René Lalique, joailler parisien. L’entreprise s’installe en 1921 à Wingen, centre verrier traditionnel où existent des ouvriers-verriers ainsi qu’un accès au réseau ferré. La Cristallerie d’Alsace, seule entreprise de ce genre en Alsace, devient en 1962 la Cristallerie Lalique. C’est l’usine la plus importante du canton. Elle emploie actuellement 240 personnes. Elle produit environ 300000 pièces dont 75 % sont exportées vers les USA, premier client, le Japon, l’Australie, le Proche-Orient, l’Italie ou l’Allemagne. Une soixantaine de petites et moyennes entreprises sont présentes dans la Commune.

Wingen est un des rares bourgs des Vosges du Nord à offrir des services de proximité : médecins, pharmacie, kinésithérapeutes, cabinets d’infirmiers, orthophoniste, centre pour handicapés, collège, bureau de poste, centre de secours et d’incendie, halte-garderie, bibliothèque, banques...

Particularités architecturales

IMG_1086L’église catholique a été construite entre 1911 et 1915 dans un style composite. Sur la façade, on observe des éléments néo-classiques tandis que la tour-clocher, avec un toit en forme de bulbe, est d’inspiration baroque.

L’ancienne église, simultanée entre 1717 et 1918, est réservée au culte protestant. Cet édifice possède encore des fenêtres gothiques. L’arc du chœur, également gothique a été démoli en 1933, date de travaux importants. L’église avait déjà été restaurée entre 1732 et 1742 puis en 1821 et en 1894. En 1933, une tour fut construite en remplacement du clocheton placé à cheval sur le toit.

Malgré les destructions de la dernière guerre, il subsiste à Wingen quelques constructions anciennes datant de 1726, 1739, 1772, 1791 et du XIXe siècle. Les maisons, en partie du type vosgien, en partie du type “Alsace Bossue”, se remarquent surtout par les encadrements de portes, en grès, richement sculptés. Ceci s’explique par la présence de plusieurs tailleurs de pierre dans le village. Tout le répertoire traditionnel y est représenté, notamment l’arbre de vie, l’arbre de mort, la svastika, la virgule, l’étoile à 6 branches, le soleil irradiant, le losange, le cœur et le chiffre 3. On y trouve aussi les initiales du constructeur ou une sentence.

Depuis 1996, l’ancienne verrerie du Hochberg, le château, le cimetière Teutsch et les maisons d’ouvriers sont classés à l’inventaire supplémentaire des Monuments Historiques.

Le Musée Lalique, construit sur le site de l’ancienne verrerie, a ouvert ses portes le 1er juillet 2011.